From Unemployed to Business Owner

September 08, 2017

(French only)

Le programme TI - pour devenir un travailleur indépendant

 

Et si l’on disait à un chômeur qu’il peut devenir chef d’entreprise? « Un rêve irréalisable », répondront certains, « Difficile d’y croire! », lanceront d’autres. Et pourtant! Avec le programme TI du CDEM, c’est chose tout à fait possible.

 Mohamed Doumbia, Conseiller en immigration d'affaires au CDEM

Depuis 1999, le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) offre un programme qui aide à réaliser des rêves. Le programme de Travail indépendant (TI) se destine aux gens qui ont perdu un emploi et qui bénéficient du chômage. Il leur donne la chance de créer leur propre entreprise et donc de retourner sur le marché du travail.

Ce programme existait auparavant en anglais. Pour le CDEM, il était évident que la création d’un équivalent francophone allait faire beaucoup d’heureux. « On veut s’assurer que les gens puissent réaliser leur idée entrepreneuriale, explique Mohamed Doumbia, coordonnateur du programme TI. C’est donc important qu’ils aient accès à ce service en français. »

Évidemment, réaliser son rêve d’entreprise ne se fait pas en un jour. Cela demande beaucoup de patience. Le processus exige de passer par huit ou neuf étapes. « Il y a tout d’abord des critères d’admissibilité à remplir. Est-ce un projet réalisable? Est-ce que l’engagement de la personne est assez fort? Il faut s’assurer, dès le début du projet, de bien connaître les responsabilités de chacun, tant celles du futur entrepreneur que celles du CDEM. »

Effectivement, l’engagement est le ciment de ce projet. Pour voir un jour leur entreprise ouvrir ses portes, les participants devront y travailler pendant 52 semaines. Un minimum de 30 heures de leur temps par semaine est demandé, ainsi que 13 semaines de formation. Tout ceci, pour un objectif qui vaut vraiment la peine. « C’est beaucoup de travail, mais cela aide concrètement à réaliser des rêves. Des gens qui sont aujourd’hui au chômage peuvent devenir un jour des travailleurs indépendants et avoir leur propre entreprise. C’est possible. »

Aucune idée d’entreprise n’est mauvaise. Jusqu’à aujourd’hui, une grande diversité d’entreprises ont vu le jour grâce au programme : service de remorquage, de consultation ou bien pharmaceutique, informatique ou de construction, tout le monde peut y trouver son compte. « À partir du moment où le projet est réalisable, on offre un accompagnement jusqu’au bout. Avec un service individualisé et personnalisé pour chaque idée d’entreprise, on reste présent pour les aider à franchir chaque étape, de l’ébauche du plan d’affaires jusqu’à la promotion de leur entreprise. »

Chaque année depuis trois ans, le gouvernement provincial soutient cette initiative qui prend en charge cinq participants par année. Grâce à un service de qualité, le programme TI du CDEM se distingue et a aidé déjà plusieurs dizaines d’entreprises à voir le jour.

 

Pour plus de renseignements, contactez :

Mohamed Doumbia

204 925-8825

mdoumbia@cdem.com