Espace Emploi

mars 22, 2019

Dix minutes pour se vendre!

Le CDEM a mené une grande opération séduction le 21 mars à Saint-Boniface dans le sous-sol tout rénové de la Cathédrale, Espace emploi. Le but de la mission : arrimer employeurs et chercheurs d’emploi grâce à une opération de style speed-dating. Pour les participants, c’était dix minutes pour se vendre.

Espace emploi permet aux employeurs de rencontrer des chercheurs d'emploi bilingue

Le CDEM n’en était pas à son premier coup. C’était la 4e édition du genre. Et pour cause : les entreprises ou institutions à la recherche de personnel bilingue anglais-français ou unilingue francophone sont nombreuses à se réinscrire d’année en année. La moitié des 16 employeurs présents le 21 mars avaient déjà participé à ce même événement les années précédentes.

16 employeurs et plus de 80 demandeurs d’emplois ont participé à Espace emploi.

Cette année encore, l’Espace emploi a connu un vif succès, avec plus de 80 demandeurs d’emplois pour le plus grand bonheur des corporations. Il y en avait pour tous les goûts : domaines de la santé, de l’administration, de l’environnement et de l’écologie, ou encore service à la clientèle.

Les participants ont dix minutes pour se vendre.

Jean-Pierre Parenty, président de Parenty Reitmeier, une entreprise de traduction, est reparti de l’évènement avec un large sourire et le sentiment d’une mission accomplie : « Je ne pensais rencontrer qu’une seule personne intéressante, mais finalement, sur les 12 que j’ai vues en mini-entrevue, je sais déjà que quatre vont avoir un deuxième entretien. »

Jean-Pierre Parenty lors d'un rendez-vous éclair avec un chercheur d'emploi.

Quant à Lorne Pelletier, qui représentait Diversification de l’économie de l’Ouest, il confie sans hésitation : « J’ai rencontré plusieurs personnes que j’embaucherais tout de suite si je pouvais. Mais avant, je dois faire mes suivis pour les procédures administratives. »

Lorne Pelletier lors d'un rendez-vous éclair avec un chercheur d'emploi.

Pour certaines entreprises, l’Espace emploi, c’est la caverne d’Ali Baba. C’est le cas du centre d’appels 24/7 In-Touch par exemple, qui revenait pour la deuxième année. Quelque 40 postes affichés en français sont à pourvoir chez eux cette année. Remplir autant de postes n’est pas une mince affaire pour ce service de ressources humaines, alors quand 80 employés potentiels débarquent à une même place, un même jour, c’est un gain de temps, d’argent et d’énergie assuré!

 

Pour les chercheurs d'emploi, comme pour les recruteurs, c'est gagnant-gagnant!

Pour participer à cet évènement les demandeurs d’emplois avaient cinq semaines pour s’inscrire et envoyer leur Curriculum Vitae. Pendant ces cinq semaines, Salimata Soro, responsable des ressources humaines et des services d’employabilité au CDEM, a travaillé avec ses équipes sur les CV pour les corriger et les arrimer avec des employeurs. Tous les participants ont apprécié le fait d’être accompagnés dans la préparation de leur dossier afin de le rendre plus pertinent.

L'équipe du CDEM a accompagné les participants, avant et pendant Espace emploi.

Divine Mboma, en recherche d’emploi entre deux années d’études, a particulièrement apprécié le service et le professionnalisme du CDEM. Rien n’était laissé au hasard. « Le CDEM m’a appelée pour savoir quelles entreprises je voulais rencontrer et ils m’ont aidée à retravailler mon CV. Ils l’ont fait avec diplomatie et expertise. »

Une bonne préparation permet de bonnes entrevues.

Guy Raoul Mboda et Prince Randy Debeath renchérissent : « On a adoré l’expérience. Notre premier contact avec les employeurs est vraiment important, et puis ils nous ont fait de précieuses recommandations pour l’avenir. »

Le but d'Espace emploi : arrimer employeurs et chercheurs d’emploi

En 2018, 70 personnes avaient participé à cet évènement et 30 avaient trouvé un emploi. 90 % de ces 30 personnes sont toujours en poste dans l’entreprise un an après.