Financement pour Premier Choix

août 09, 2017

Témoignage d'un ancien participant de Premier Choix : Christian Kamanga

 

Le gouvernement du Canada offre des possibilités aux jeunes du Manitoba

Les jeunes qui font face à des obstacles à l’emploi bénéficient d’une formation professionnelle et de possibilités d’emploi.

  

Bâtir une classe moyenne forte signifie donner aux jeunes du Canada les outils dont ils ont besoin pour trouver un bon emploi et le garder.

Aujourd’hui, le député de Saint-Boniface — Saint-Vital, Daniel Vandal, au nom de la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail, l’honorable Patty Hajdu, a annoncé un octroi de financement pour un projet qui permettra aux jeunes du Manitoba d’acquérir des compétences professionnelles et une expérience de travail pratique.

Jusqu’à 162 jeunes prendront part au projet Premier Choix, qui sera réalisé par le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM). Ce projet vise les jeunes à risque, y compris les nouveaux arrivants et les autochtones. En assistant à ce programme de formation intensif, ils acquerront des compétences, notamment dans les techniques de recherche d’emploi, la préparation pour une entrevue et les communications d’entreprise, qui les aideront à trouver et à conserver un emploi. Les participants pourront aussi acquérir une expérience de travail utile dans des domaines comme la vente, les services d’alimentation, la construction, le tourisme et les services d’hospitalité.

Le gouvernement du Canada offrira un financement de 827 915 $ pour ce projet dans le cadre du programme Connexion compétences de la Stratégie emploi jeunesse (SEJ). Connexion compétences appui des projets visant à aider les jeunes qui rencontrent plus d’obstacles à l’emploi que les autres à acquérir des compétences de base améliorant l’employabilité, à bénéficier d’une précieuse expérience de travail ou à retourner aux études, et ce, de manière à faciliter leur transition vers le marché du travail. Il peut s’agir de jeunes qui n’ont pas terminé leurs études secondaires, de jeunes chefs de familles monoparentales, de jeunes Autochtones, de jeunes personnes handicapées, de jeunes vivant dans des régions rurales ou éloignées ou de nouveaux arrivants.

Citations

« Nous savons que nos collectivités sont fortes et en bonne santé lorsque tout le monde peut participer pleinement. Soutenir les jeunes lorsquils intègrent la main-d’œuvre est une façon essentielle de stimuler notre économie et de renforcer la classe moyenne. Les jeunes de Saint-Boniface Saint-Vital et de partout au Manitoba bénéficieront grandement de cette possibilité de perfectionner leurs compétences et dacquérir une expérience précieuse en milieu de travail. »

– L’honorable Patty Hajdu, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail

« Le perfectionnement des jeunes du Canada est une priorité. Le projet du CDEM est un exemple concret de ce que nous pouvons faire pour les jeunes en travaillant en partenariat avec des organisations de partout au pays. Des projets comme celui-ci peuvent contribuer à permettre aux personnes qui en ont le plus besoin de toucher de façon régulière un chèque de paye. De plus, ils offrent à des jeunes la possibilité de changer leur avenir. »

– Daniel Vandal, député de Saint-Boniface — Saint-Vital

« Premier Choix c’est un lieu d’espoir pour les nouveaux arrivants. En les préparant à l’emploi, on les aide à commencer leur nouvelle vie au Canada et à envisager le futur avec confiance et optimisme. »

Louis Allain, directeur général, Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba

 

Les faits en bref

  • Connexion compétences est l’un des trois volets de la SEJ du gouvernement. Chaque année, le gouvernement investit plus de 330 millions de dollars dans cette stratégie afin d’aider les jeunes Canadiens âgés de 15 à 30 ans à obtenir de l’information et à acquérir les compétences, l’expérience de travail et les compétences dont ils ont besoin pour effectuer une transition réussie vers le marché du travail.
  • Afin d’accroître les possibilités d’emploi et de perfectionnement pour les jeunes, le budget de 2017 prévoit l’investissement d’une somme supplémentaire de 395,5 millions de dollars sur trois ans dans la SEJ.
  • Depuis 2005, les programmes de la SEJ d’Emploi et Développement social Canada (EDSC) ont aidé plus de 582 000 jeunes à acquérir les compétences et l’expérience de travail nécessaires pour trouver un emploi ou retourner aux études. Le programme Connexion compétences d’EDSC a aidé plus de 141 000 jeunes au cours de la même période.

Liens connexes

Stratégie emploi jeunesse    

Connexion compétences

 

Renseignements

Michelle Savard

Bureau de Daniel Vandal, député de Saint-Boniface — Saint-Vital

204-227-2583

dan.vandal.a2@parl.gc.ca

 

Bureau des relations avec les médias

Emploi et Développement social Canada

819-994-5559

media@hrsdc-rhdcc.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter

 

Document d’information

 Stratégie emploi jeunesse

La Stratégie emploi jeunesse donne suite à la promesse du gouvernement du Canada d’aider les jeunes à réussir leur transition vers le marché du travail. La Stratégie aide les jeunes ayant entre 15 et 30 ans à obtenir de l’information ainsi qu’à acquérir les compétences, l’expérience professionnelle et les aptitudes dont ils ont besoin pour intégrer avec succès le marché du travail. La Stratégie comprend les volets Connexion compétences, Objectif carrière et Expérience emploi été, et 11 ministères fédéraux participent à sa mise en œuvre.

  • Expérience emploi été offre des subventions salariales à des employeurs afin qu’ils créent des emplois d’été pour des étudiants des niveaux secondaire et postsecondaire. Le programme Expérience emploi été comprend le programme Emplois d’été Canada.
  • Connexion compétences aide les jeunes qui rencontrent des obstacles à l’emploi, notamment les chefs de famille monoparentale, les personnes handicapées, les Autochtones, les nouveaux arrivants et les résidents des régions rurales et éloignées, à acquérir les compétences favorisant l’employabilité et l’expérience de travail dont ils ont besoin pour trouver un emploi ou reprendre les études.
  • Objectif carrière aide les diplômés de niveau postsecondaire à faire la transition vers le marché du travail au moyen de stages rémunérés et offre aux jeunes l’information et l’expérience dont ils ont besoin pour faire un choix de carrière éclairé, trouver un emploi ou poursuivre leurs études.

Chaque année, le gouvernement affecte plus de 330 millions de dollars à la Stratégie emploi jeunesse afin d’aider les jeunes à acquérir les compétences et l’expérience dont ils ont besoin pour trouver un bon emploi et le conserver.

Le budget de 2016 prévoyait 165,4 millions de dollars en 2016-2017 au titre de la Stratégie emploi jeunesse afin de créer de nouveaux emplois verts pour les jeunes, d’augmenter le nombre de jeunes qui accèdent au programme Connexion compétences et de soutenir les possibilités d’emploi dans le secteur du patrimoine. En 2016, le gouvernement du Canada a presque doublé le programme Emplois d’été Canada, ce qui permet de créer des dizaines de milliers d’emplois supplémentaires pour les jeunes chaque année.

Afin d’élargir davantage les possibilités d’emplois pour les jeunes Canadiens, le Budget de 2017 propose un financement supplémentaire de 395,5 millions de dollars sur trois ans, à partir de 2017-2018, pour la Stratégie emploi jeunesse. 

Les investissements de 2016 et de 2017 aideront plus de 33 000 jeunes vulnérables à acquérir les compétences nécessaires pour trouver du travail ou retourner à l’école; ils créeront 15 000 nouveaux emplois verts pour les jeunes Canadiens et offriront plus de 1 600 nouvelles possibilités d’emploi pour les jeunes dans le secteur du patrimoine.