Joël Waldie, alias Home Cookin’

décembre 21, 2018

Entrepreneur pour faire la musique qu’il aime

Joël Waldie, alias Home Cookin’, est né dans la musique. C’est donc sans surprise qu’il a pris la décision, il y a presque dix ans, de se lancer dans une carrière musicale. Son domaine de performance : DJ. Son petit plus : il est aussi instrumentaliste. Son défi : naviguer les rouages de l’entrepreneuriat.

 

« La musique, ça a toujours été facile pour moi », lance le Franco-Manitobain de 33 ans, Joël Waldie. Il est même né dedans. Son père, Bruce Waldie, a toujours joué et enseigné la musique, dirigé des chorales et des harmonies. « Il nous faisait chanter et nous a enseigné le piano quand on avait six ou sept ans. Plus tard, quand j’ai voulu faire de la guitare, mes parents m’ont toujours soutenu. »

Si Joël Waldie survole en musique, ce n’est pas le cas en sport. C’est pourquoi il choisit de se concentrer sur le volleyball au secondaire, tout en continuant la musique à côté, pour le loisir. « J’ai travaillé fort pour remonter mon niveau en sport et j’ai réussi. J’ai pu jouer dans de très bonnes équipes universitaires. Mais je savais que le sport serait éphémère, contrairement à la musique. »

En effet, son aventure sportive a pris fin brutalement quand, à 24 ans, il a été victime d’une crise d’arthrite grave. Il a alors repris la musique plus sérieusement avec en tête d’en faire carrière.

Après un temps au sein d’un groupe de rock hommage à Jimi Hendrix, il s’oriente vers la musique House, comme DJ « avec beaucoup d’éléments de rock, funk, swing et blues classiques, comme Led Zeppelin ou James Brown. C’est ce qui me distingue. On dit de moi que je suis un DJ rock and roll.

« Je joue beaucoup sur mes connaissances instrumentales pour créer une atmosphère. Je prévois même jouer de la guitare en même temps que je mixe. Très peu de DJs sont aussi instrumentalistes comme moi. Ils ne connaissent la musique que sur ordinateur ». Joël Waldie prend alors le nom d’artiste Home Cookin’ pour souligner l’importance pour lui de faire sa musique “maison”.

Le volleyball était-il une perte de temps sur sa route musicale? Absolument pas! « Grâce au sport, j’ai appris à donner mon maximum, à être discipliné quand je travaille. Je suis capable de rester efficace 12 heures dans mon studio car j’ai compris ma psychologie. Sans le sport, je ne pense pas que j’aurais la mentalité pour travailler aussi fort ma musique. Et ça, ça va m’aider à réussir. »

Des nerfs solides et la volonté de travailler sans relâche, ce sont aussi des ingrédients essentiels pour avoir du succès en entrepreneuriat, quelque chose de cher à Joël Waldie.

« Avec tous les changements dans la consommation de musique, les médias sociaux, etc., c’était très important pour moi de faire mes propres décisions, mes propres connections, ma propre publicité et mes propres enregistrements plutôt que d’être lié à un label. Je ne voulais pas qu’on m’impose tel ou tel studio, tel ou tel arrangeur, telle ou telle station de radio.

« Je voulais créer de la musique sans limitations, juste pour l’amour de la musique. C’est d’ailleurs ce qui m’a motivé à devenir DJ. C’est plus facile de garder le contrôle sur notre musique. »

En effet, avec le boom énorme de la technologie, des festivals et du streaming sur Internet les 15 dernières années, il estime « très faisable de se faire connaître et de gagner sa vie avec ses performances, mais aussi de faire soi-même un enregistrement de qualité professionnelle pour 3 000 à 5 000 $ ».

Encore faut-il savoir où s’adresser pour toutes les questions d’entrepreneuriat : choix de nom et de logo, techniques de communication et réseautage, stratégie de diffusion, et comment naviguer le tout pour trouver sa niche, « être entrepreneur, c’est là que j’ai le plus à apprendre. C’est un défi. Mais le CDEM m’aide énormément dans mes démarches ».

Home Cookin’ travaille notamment sur un EP d’au moins six chansons qui devrait sortir début 2019, de même que son site Internet. Et pour se démarquer davantage dans ses performances, il vient de faire l’acquisition d’une seaboard, qui permet de créer avec ses doigts sur un seul clavier « tous les sons imaginables ou presque! Ça va être ma force de sortir ça en live ».

Home Cookin’ sur SoundCloud

Home Cookin’ sur Spotify

Home Cookin’ sur L'actuel, Radio Canada