Kelly Bado et ses soeurs lancent Kecara

août 21, 2018

Kelly Bado lance son entreprise familiale de produits de beauté naturels. À côté de la chanson, la Franco-Manitobaine se consacre à une nouvelle passion - Kecara, une nouvelle entreprise qu'elle a créée avec ses sœurs.

Les soeurs Raïssa, Carine et Kelly (à droite) lancent leur entreprise Kecara.

Kecara, c'est pour Kelly, Carine et Raïssa. Kelly explique : « L’idée d’avoir quelque chose qui me représente, cela date d’il y a longtemps. Evidemment, cela a commencé avec la musique. Après ça, je voulais collaborer avec mes sœurs. C’est au cours d’un voyage chez moi que l’idée est venue. »

Kecara propose crèmes pour les mains et le corps (à base de beurre de karité, d’huile de coco naturelle, et l’huile d’argan), baumes à lèvres (à base de beurre de cacao, cire d’abeille et huile de coco) et également des huiles essentielles.

En 2017, alors qu’elle était en Côte d’Ivoire, Kelly Bado découvrait une compagnie locale, soutenue par le gouvernement. « La boutique paysanne aide les producteurs locaux à rapprocher leurs produits du consommateur. Et à avoir une surface de vente à mi-chemin entre la grande surface et le marché. Quand j’ai vu cette boutique, l’idée est venue. Pourquoi ne pas lancer sa propre entreprise de produits naturels issus du commerce équitable, et destinés au bien-être corporel ? »

Séduite par le concept, Kelly Bado s’associe à ses sœurs. Kecara naît, avec l’aide du CDEM. Kelly canalise les idées. Carine est en charge de la communication. Raïssa crée le design de la marque.

Kecara travaille en collaboration avec plusieurs compagnies canadiennes certifiées équitables afin d’assurer la qualité et la provenance de ses produits.  « Quelle belle façon d’aider les producteurs locaux qui font du beurre de karité mais en plus, cela rentre dans l’équitable. Cela correspond aux valeurs de justice sociale, d’espoir, de positivité auxquelles j’adhère. »

Kecara propose des produits sains qui ont beaucoup de bienfaits pour le corps, tout en encourageant les pays en voie de développement qui produisent ces matières premières. Par exemple, le beurre de karité nourrit et hydrate la peau. L’huile d’argan restaure l’élasticité de la peau. Le beurre de cacao a des propriétés réparatrices et anti-âges. « Prendre soin de soi est très important. Et contribuer à une cause juste, cela va de pair. Aujourd’hui, l’industrie du cosmétique exploite le marché. C’est essentiel que les travailleurs, pour la majorité des femmes, soient rémunérés de manière juste. »

Bientôt, Kelly Bado espère directement s’approvisionner à la source, dans son pays d’origine, la Côte d’Ivoire. « Pour le moment, on travaille avec plusieurs partenaires certifiés équitables. On peut tracer l’origine du produit. Cela crée la crédibilité. À long terme, on aimerait avoir nous-même la certification. »

La semaine dernière, la chanteuse a présenté pour la première fois ses produits au pavillon africain à Folklorama. Comme elle l’explique, l’accueil a été très positif : « Les visiteurs étaient curieux et très intéressés. Ils ont senti, testé les produits. Celui qui a eu le plus de succès, c’est le baume à lèvres. L’odeur du chocolat a plu énormément. »

Tous les cosmétiques Kecara sont déjà disponibles à la vente, sur Internet (1). Il est également possible de les offrir comme cadeaux d’entreprise. Les prix varient entre 5 et 15 $. Vous pourrez découvrir aussi Kecara très bientôt dans différents points de vente à Winnipeg (2).

(1) https://www.etsy.com/ca-fr/shop/KecaraBoutique

(2)  Pour se tenir informé, consultez la page Facebook de Kecara : https://www.facebook.com/Kecaraboutique ou envoyez un courriel à infokecara@gmail.com