Le cœur du Canada bat au 96º 48’ 35’’

juin 15, 2017

Depuis mai, un grand panneau de couleur trône sur le bord d’autoroute transcanadienne. Il indique le centre longitudinal du Canada. En projet depuis de nombreuses années, le Centre du Canada achève sa première phase de construction. Une idée portée par des bénévoles des alentours de la municipalité rurale de Taché dont fait partie Yolande Dupuis.

  Yolande Dupuis et Cécile Dumesnil du Comité Centre du Canada

Il est désormais difficile de passer à côté de l’information. Le centre du Canada se situe au Manitoba (96º48’ 35’’). Il n’y a pas si longtemps, il fallait encore plisser les yeux sur les deux ternes panneaux de la Transcanadienne pour s’en apercevoir. « Les gens s’arrêtaient sur le côté de la route pour prendre une photo, mais ce n’était pas sécuritaire », rappelle Yolande Dupuis, qui réside depuis 39 ans près du centre géographique du pays.

Active depuis 2006 dans ce projet de développement d’un lieu pouvant accueillir les touristes et voyageurs de passage, la Tachéenne se réjouit d’avoir pu, onze ans plus tard, aboutir à la première phase du projet. « On voulait avoir quelque chose qui marque le centre du Canada. Ça fait longtemps qu’on se rencontre avec les neuf autres bénévoles pour faire avancer ce projet. » Une première étape franchie grâce aux différents dons d’organismes provinciaux et fédéraux (1) comme le CDEM, qui a contribué à la hauteur de 3 000 dollars. Au total, une enveloppe de 30 000 dollars aura été nécessaire pour financer cette première phase.

 

L'ancien panneau marquant le centre longitudinal du pays

Aujourd’hui, les visiteurs peuvent s’arrêter sur le stationnement pour prendre un selfie devant le panneau, entouré de pelouse et de trois drapeaux à feuille d’érable. Deux au bout d’une bannière, et un en parterre de fleurs. « On a tous beaucoup voyagé au Canada et les États-Unis. Et on sait comme c’est important d’avoir un lieu où l’on peut s’arrêter prendre une pause et où les jeunes peuvent courir. » Consciente du potentiel du site, Yolande Dupuis voit d’un bon œil l’arrivée des Jeux du Canada cet été à Winnipeg. « On espère attirer les touristes des Jeux du Canada. C’est un atout aussi pour aider à développer le tourisme dans la municipalité de Taché. »

D’abord initiée par l’ancienne Société du monument national La Vérendrye, le projet du Centre du Canada a ensuite été repris par la municipalité de Taché qui a acquis le terrain de vingt acres entourant les deux anciens panneaux soulignant signalent la zone géographique importance. « À l’époque, on avait envisagé un budget allant jusqu’à vingt millions de dollars. »

 Si l’idée de voir émerger un centre d’activité autour d’un parc commémoratif n’est pas encore enterrée, elle devrait mettre plus de temps que prévu à se réaliser. « Le projet avancera à mesure que l’on récolte des fonds. L’arrivée de commerces permettrait ensuite d’autofinancer le Centre du Canada. » Des perspectives qui auront peut-être évolué d’ici l’inauguration officielle des lieux, le 17 aout prochain.

(1)  Autres dons : 19 000 $ du Fonds de développement touristique, 9 000$ de la Corporation de développement communautaire de Lorette, 1 000$ de Caisse Groupe Financier. S’y ajoutent 10 000 $ de dons en nature de la municipalité de Taché pour l’infrastructure, des dons d’arbres de Manitoba Hydro, ainsi qu’une aide pour la conception de l’enseigne de Voyage Manitoba.