Le mentorat pour bien comprendre la culture d'affaire

novembre 15, 2016

S’établir comme entrepreneur dans un nouveau pays n’est pas chose facile, même après des années d’expérience à l’étranger, mais Moussa Magassouba peut compter sur les conseils de son mentor, Daouda Dembélé.

 

Moussa Magassouba, propriétaire de Clean Net Service et son mentor Daouda Dembélé, propriétaire de D's Market

Originaire du Mali et ayant longtemps vécu en France, Moussa Magassouba a une longue expérience des affaires dans ces deux pays.

Mais comme tout pays a ses propres règles et habitudes, c’est sans hésitation qu’il a rejoint le programme de mentorat du Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) afin de bénéficier des conseils d’un mentor expérimenté en affaires, Daouda Dembélé, pour mener au succès sa nouvelle entreprise manitobaine d’entretien-nettoyage créée en 2013, Clean Net Service.

« Pouvoir travailler avec quelqu’un de bien établi en affaires ici, qui connaît bien les mentalités et les us et coutumes, était une opportunité à ne pas manquer, affirme Moussa Magassouba. Les affaires, c’est pour beaucoup une question de culture. »

Lui aussi d’origine africaine, Daouda Dembélé est en effet entrepreneur au Manitoba depuis 18 ans. Aujourd’hui propriétaire du magasin D’s Market, il a déjà eu quatre magasins en même temps. « J’ai beaucoup d’expérience à partager dans le commerce de détail, c’est pourquoi je suis heureux que le CDEM m’ait demandé d’être le mentor de Moussa Magassouba », déclare-t-il.

Quand il s’est lancé en affaires, Daouda Dembélé n’a lui-même pas bénéficié des conseils d’un mentor, toutefois il avait « des amis entrepreneurs qui m’ont assisté de façon non formelle. Je sais donc pleinement à quel point ça peut vraiment aider d’avoir un mentor, notamment dans les moments difficiles ».

Les deux entrepreneurs travaillent ensemble depuis déjà quatre mois. « C’est très enrichissant, se réjouit Moussa Magassouba. Daouda me permet de voir les problèmes d’une autre façon et de penser à plein de petits détails auxquels je n’aurais pas pensé moi-même, pour éviter de faire les mêmes erreurs que lui. »

 

Par exemple, l’homme d’affaire depuis 18 ans au Manitoba lui a partagé ses souvenirs de difficultés avec une banque dans le passé. Moussa Magassouba en a conclu qu’il était préférable d’avoir plusieurs comptes d’affaires à plusieurs banques. De même, sur les conseils de son mentor, il a pris l’habitude de toujours se munir de quelques documents d’appui avant daller rencontrer des clients.

« Je ne suis pas obligé de le suivre à la lettre, mais il m’aide à bien avancer grâce à son vécu et son expertise, se réjouit le nouvel entrepreneur. Le fait qu’on puisse se parler de choses concrètes, vécues, apporte une toute autre dimension à nos discussions. »

Daouda Dembélé précise cependant que c’est surtout Moussa Magassouba qui oriente leurs discussions. « Il vient avec ses questions selon ses problèmes et ses succès, et moi je suis là pour l’écouter, le cadrer, lui donner des idées ».

Par ailleurs, le mentor estime bénéficier de ce programme de mentorat autant que son mentoré. « Moussa, qui est jeune et donc bien plus en contact que moi avec l’Internet et les nouvelles formes de marketing, me donne lui aussi plein d’idées pour moderniser mon entreprise, termine Daouda Dembélé. C’est vraiment gagnant-gagnant. »

 

Vous cherchez un mentor?

Vous avez envie de mettre votre expérience au profit des jeunes entreprises? Contactez:

Christian Faïs

Coordonnateur - Programme de mentorat pour entrepreneurs

204 925-8824

cfais@cdem.com

On parle aussi du programme de mentorat à l'émission 6 à 9 de CKSB