Le Monkey Bar poursuit sur sa lancée

mai 14, 2019

Cette année encore, pour la troisième saison estivale de suite, vous pourrez retrouver le Monkey Bar sur l’Esplanade Riel avec de nouveaux produits encore plus délicieux : biscuits, gâteaux au fromage, et plein d’autres pâtisseries seront au rendez-vous.

 

A-t-on besoin de rappeler le concept du Monkey Bar? Ses propriétaires Muriel Dupuis et Rahim Limam proposent des produits végétaliens, c’est-à-dire à base d’aliments sans origine animale.

Après avoir participé à la Fosse aux Lions en 2018 et remporté le prix du public, la visibilité du Monkey Bar a monté en flèche. Ce défi a permis à Muriel Dupuis et Rahim Limam d’être découverts davantage par la communauté francophone, mais surtout d’être considérés comme des professionnels.

Rahim Limam explique : « On a développé notre projet à l’Université de Saint-Boniface en tant qu’étudiants, donc au début, c’était difficile d’être pris au sérieux. Après la Fosse aux Lions, tout a changé. »

Ainsi, l’été dernier, la saison sur l’Esplanade Riel leur a permis de rapporter 50 000 $ de chiffre d’affaires, ce qui a permis au duo d’entrepreneurs d’investir dans une cuisine professionnelle.

Un achat essentiel, puisque la Fosse aux Lions a été pour Muriel Dupuis et Rahim Limam un véritable tremplin pour développer de nouveaux produits sur leur carte, mais aussi un nouveau service de traiteur pour des évènements ou des entreprises. La cuisine professionnelle sera donc bien rentabilisée.

Rahim Limam se souvient quand leur volet traiteur a commencé : « Un jour, une entreprise nous a appelé pour lui faire des desserts végétaliens. C’était nouveau pour nous mais on ne pouvait pas refuser! »

Aujourd’hui, ils ont acquis davantage d’expérience afin de proposer et développer des produits adaptés aux goûts de leur clientèle. Leur souhait pour cette nouvelle saison : doubler leur chiffre d’affaires par rapport à 2018!

Et avec leurs nouveaux voisins Ker Breizh, grands gagnants de la Fosse aux Lions 2019, ils assurent que « toutes les chances sont de notre côté. Une nouvelle clientèle va venir pour Ker Breizh, puis découvrir également les produits qu’on propose ».

Muriel Dupuis et Rahim Limam voient donc ce voisinage comme une belle opportunité, plutôt que de la concurrence. Rahim Limam : « Nous sommes dans une complémentarité. Nos produits sont différents. On est donc juste là pour se soutenir et avoir tous une excellente saison d’affaires! »