L’aventure passionnée d’un entrepreneur francophone

août 12, 2019

Paul Balcaen, anciennement commissaire d’exposition en aviation, a décidé de se lancer dans l’entrepreneuriat pour suivre sa passion du bois. En janvier 2019, il a démarré son entreprise Mini Lumen.

Paul Balcaen, 53 ans et Franco-Manitobain issu de La Broquerie, a suivi une formation en design industriel, puis est devenu commissaire d’exposition en aviation. En parallèle, il a toujours été attiré par le design graphique vintage, mais également par le travail du bois.

« Pour moi, c’était donc devenu une évidence d’allier mes deux passions du bois et du design. » Le passionné a développé son amour pour les arts visuels durant sa jeunesse, avec une initiation à la photographie aux côtés de son père.

En novembre 2018, Paul Balcaen fait une rencontre qui va le pousser à faire aboutir son projet : Joel Martine, conseiller au CDEM, lui évoque l’existence du programme des Travailleurs indépendants (TI) du CDEM.

Ce programme consiste à apporter les meilleurs conseils possibles et à offrir du mentorat aux nouveaux entrepreneurs de tous âges afin de débuter leur expérience d’entrepreneuriat sereinement.

Selon Joel Martine en charge du programme, « chaque client est gagnant, car tous apprennent beaucoup au sujet d’eux-mêmes. Ils disposent à la fois de connaissances par rapport au fonctionnement de l’entrepreneuriat, mais aussi de tous les fondements de la réussite, comme la résolution de problèmes. »

En janvier 2019, Paul Balcaen décide de suivre le programme TI et de commencer son entreprise : Mini Lumen. Il explique ce nom : «Lumen signifie lumière en latin. Je voulais trouver un nom symbolisant l’utilisation de mon laser. »

En effet, pour concevoir les Mini Lumens, qui sont des objets décoratifs représentant entre autres des bâtiments symboliques de la ville de Winnipeg ou encore des paysages, Paul Balcaen utilise un laser afin de découper son bois.

L’entrepreneur nous explique la façon dont il procède pour fabriquer un Mini Lumen :

« Tout d’abord, je fais un dessin sur mon ordinateur à l’aide d’un logiciel graphique, ou bien je trace des lignes sur des photos existantes. Ensuite, j’envoie les éléments au laser, qui va procéder à la découpe de fines planches de bois. Après, ce n’est plus que de l’assemblage pour former ces mini-cadres, ou plutôt ces mini-fenêtres. »

Dans son atelier, Paul Balcaen présente l’une de ses dernières créations en date : un Mini Lumen inspiré d’Apollo 11.

Paul Balcaen réalise tout lui-même, de la fabrication à l’élaboration du design de l’emballage, jusqu’à l’empaquetage. Il maitrise entièrement la chaine de production. Sa dernière série en date : des Mini Lumens inspirés d’Apollo 11.

Pour en arriver là, l’entrepreneur a bénéficié de divers ateliers au CDEM qui l’ont bien guidé dans ses démarches. Il a aussi effectué une période de démarchage de quatre mois accompagné par le CDEM. L’entrepreneur suit d’ailleurs encore le programme TI. Celui-ci se terminera en septembre 2019. Selon Paul Balcaen, « le CDEM m’a apporté de l’encouragement et de précieuses informations ».

Le cinquantenaire débute d’un bon pas son aventure entrepreneuriale, puisqu’il a déjà quelques contrats avec les musées environnants, comme le Musée pour les droits de la personne et le Musée du Manitoba. Il a aussi réussi à créer des partenariats avec des boutiques de souvenirs à la Fourche et près du Parc national du Mont-Riding.

De plus, il vient de mettre en ligne sa propre page internet sur Etsy où il peut prendre des commandes puis les expédier.

Passionné par son travail, Paul Balcaen voudrait à l’avenir « faire évoluer mes produits, en faisant par exemple des séries à thèmes sur des personnages célèbres ou encore sur des villes du Canada ». Son seul regret? « J’aurais aimé me lancer plus tôt. »

Achetez