Quand passion rime avec profession

septembre 21, 2015

 

Depuis l’été 2015, Julie Carrière a fait de sa passion une activité à plein temps : elle crée et vend des pancartes en bois décoratives

Originaire de Saint-Adolphe, Julie Carrière n’avait pas de talent artistique spécial en grandissant. Pourtant, c’est bien dans ce domaine qu’elle fait sa vie aujourd’hui, en créant et en vendant des pancartes décoratives en bois.

« Je fais des pancartes de style shabby chic, c’est à dire un look moderne mais qui a l’air vieux, décrit Julie Carrière. C’est idéal pour l’intérieur de maisons ou de chalets, ou même de restaurants ou boutiques. J’ai commencé à en faire car j’aimais beaucoup ce style de pancartes et j’en voulais pour chez moi, mais je ne voulais pas payer! J’ai tout appris moi-même, par essais et erreurs. »

D’abord un passe temps personnel, la création de pancartes shabby chic a pris un tournant professionnel début 2015.

« J’ai fait des pancartes pour moi-même ou mes proches pendant deux ans, dont une en cadeau pour ma sœur, se souvient Julie Carrière. Ses amies ont aimé et elles en ont voulu aussi, et c’est comme ça que mes affaires ont commencé. C’était imprévu! »

La Franco-Manitobaine a donc créé son entreprise, Coco Kisses Distressed Designs, en janvier 2015. En juin, face aux commandes reçues, elle décide de quitter son emploi pour se consacrer à ses créations artistiques.

« Travailler avec mes mains me relaxe, et j’adore la flexibilité de ce que je fais, confie-t-elle. C’est beaucoup d’heures de travail dans mon garage, mais je peux organiser mon temps comme je le veux. Ça me permet d’être près de mes enfants. »

Les pancartes de Julie Carrière sont par ailleurs le plus souvent accompagnées de messages, parfois créés par l’artiste, d’autres fois sur demande du client. « Le plus populaire, ce sont des citations inspirantes, comme Home is wherever I’m with you ou Le bonheur, c’est une odeur de café au réveil, rapporte Julie Carrière. Comme je suis bilingue, je peux inventer autant en français qu’en anglais. C’est un atout!

Outre la création, Julie Carrière travaille fort sur la vente de ses produits. On peut la retrouver dans de nombreuses expositions d’artisanat, comme Scattered Seeds en octobre prochain, ou encore sur plusieurs marchés, dont ceux de Saint-Norbert et Provencher à Saint-Boniface.

« À Saint-Norbert et Saint-Boniface il y a beaucoup de francophones, donc je suis contente d’offrir des pancartes en français, se réjouit-elle. Mon premier jour au Marché Provencher, tout ce que j’ai vendu était en français. »

Julie Carriere a également créé des comptes Etsy, Facebook et Instagram pour mieux rejoindre sa clientèle. De plus, elle est en négociation pour que ses pancartes soient vendues par des boutiques de la Fourche et de Saint-Norbert.

« Mon rêve serait de voir mes pancartes à vendre dans plusieurs magasins, et de pouvoir prendre des petits voyages à travers le Canada pour faire les expositions et me faire connaitre partout, conclut Julie Carrière. J’ai toujours voulu être à mon compte sans savoir dans quoi. Maintenant, j’ai trouvé. »