Révolutionner le monde de l’aviculture

avril 11, 2017

Établie depuis le septembre 2016, Ukkö Robotics est une entreprise qui se spécialise en poulaillers robotiques. Les deux jeunes ingénieurs qui en sont à l’origine, Daniel Badiou et Katrina Jean-Laflamme, désirent profiter de la Fosse aux lions pour promouvoir leur produit, unique au Manitoba.

  Les finalistes de la Fosse aux Lions 2017, Daniel Badiou et Katrina Jean-Laflamme.

Cela fait deux ans que Daniel Badiou et Katrina Jean-Laflamme travaillent sur le projet d’Ukkö Robotics. « Cela n’a jamais été inventé auparavant. Nous sommes les premiers à lancer une machine entièrement autonome, capable de se déplacer seule. J’ai donc déposé un brevet sur cette technologie. »

Daniel Badiou a grandi dans une ferme laitière, au Manitoba. Étant familier avec l’environnement de l’agriculture, il a toujours eu un faible pour ce secteur. De plus, depuis quelques années, le domaine de l’élevage de poulets en pâturage est en expansion.  « Ma grand-mère élevait ses propres poulets lorsque j’étais jeune. J’ai toujours voulu en élever moi-même. Après mes études, je me suis dit, pourquoi pas faire un poulailler que l’on peut lever et déplacer, robotisé au point d’être autonome. »

Durant une semaine entière, Daniel Badiou s’est alors entièrement consacré à l’élaboration du prototype. L’objectif était de créer un produit à temps pour pouvoir le tester durant l’été. L’année suivante, il a bâti un meilleur prototype, aujourd’hui en place et opérationnel à Notre-Dame-de-Lourdes.

L’ingénieur manitobain a fait ses études à Montréal, en génie mécanique à l’école Polytechnique de Montréal. C’est là-bas qu’il a rencontré Katrina Jean-Laflamme. Originaire de la capitale québécoise, elle est aujourd’hui ingénieure aussi et partenaire à la tête d’Ukkö Robotics, ici au Manitoba.

Étant donné que c’est une première dans le domaine de l’aviculture au Manitoba que d’avoir des poulaillers automatisés, Ukkö Robotics a l’avantage de se démarquer. Avec leur participation à la Fosse aux lions, les créateurs d’Ukkö Robotics souhaitent rendre accessible leur vision de l’élevage en pâturage. « Dans l’avenir, nous aimerions partager notre produit à travers le Canada et rendre accessible à beaucoup de monde cette solution » espère Katrina Jean-Laflamme.

ukkorobotics.com

photos : Marcel Druwé