Salon virtuel de l'emploi - 21 et 22 février 2018

janvier 23, 2018

Recherche de main-d’œuvre et de travailleurs qualifiés au Canada et partout dans le monde

Pour la troisième année consécutive, les chercheurs d’emploi du monde entier pourront se réunir les 21 et 22 février au Salon virtuel de l’emploi et entrer en contact avec des employeurs partout au Canada.

À l’initiative du RDÉE Canada, le CDEM et les organismes de développement économique de chaque province, se sont réunis pour organiser cette foire de l’emploi pour les personnes qui répondent à au moins un des critères suivants :

  • Canadiens
  • Résident permanent
  • Candidats qui ont une demande de résidence permanente en traitement (avec un # EP)
  • Candidats qui ont une demande au Programme Candidats du Manitoba (PCM) en traitement (avec #MB)
  • Candidats qui ont effectué une visite exploratoire dans le cadre du PCM
  • PVTiste (Permis Vacances Travail)

Mohamed Doumbia, le coordonnateur du salon au CDEM, explique que cette initiative a pour but d’aider les employeurs à trouver des candidats potentiels, et de permettre aux candidats de découvrir des possibilités d’emploi. « Le salon virtuel est un gain de temps et d’argent, car tout vient à la personne qui cherche un emploi, sans qu’elle ait besoin de sortir de chez elle. »

L’an passé, plus de 15 000 visiteurs ont assisté au Salon virtuel de l’emploi. 64 exposants (ou kiosques) y offraient 223 postes pour 1400 emplois. « Cette année, nous avons environ 1500 emplois disponibles dans des secteurs très variés, par exemple l’éducation, le tourisme, l’agriculture et les institutions financières. Au Manitoba, nous cherchons toujours beaucoup dans la santé et dans la construction. Il faut aussi des camionneurs, des comptables bilingues et du personnel de télémarketing. »

Cette année, on prévoit la participation d’environ 20 000 visiteurs. 

Ce concept, encore nouveau pour de nombreux employeurs, sera, selon Mohamed Doumbia « la tendance dans les prochaines années. Il n’y aura plus de limites au recrutement, car le gouvernement canadien met l’accent sur l’immigration économique. » Pour le moment, cependant, il faut encore convaincre les employeurs des avantages du salon virtuel. « À partir d’un lien, les candidats peuvent envoyer leur CV. Les recruteurs peuvent sélectionner les profils qui les intéressent en fonction de leurs critères et faire des entrevues par Skype ou par téléphone. Et surtout, c’est de la publicité gratuite pour les employeurs! »

Pour participer au salon, rien de plus simple. « La personne qui recherche un emploi se rend sur emploisaucanada.ca entre 9 h et 21 h (heure de l’Est). Elle s’inscrit au salon, puis peut consulter les postes vacants, tous accompagnés d’une description. En fonction de sa carrière, de son expérience et de ce qu’elle recherche, elle peut envoyer son CV par Internet et commencer à discuter le jour même avec la personne responsable du recrutement. » Les 21 et 22 février, les recruteurs de partout au pays se tiendront prêts à répondre aux questions sur les postes proposés, mais aussi sur la vie sur place et sur les possibilités d’immigration. « Le but est que les chercheurs d’emploi soient le plus renseignés possible lorsqu’ils postulent pour un emploi. »

À la fin du salon, les personnes sélectionnées pour des postes passeront un entretien formel avec les recruteurs. Pour celles qui n’ont pas eu de réponse, il ne faut pas hésiter à faire un suivi auprès des entreprises. « On encourage les employeurs à faire un suivi régulier avec les candidats. En tant que candidat, on doit se montrer motivé. Il ne faut jamais se décourager. Il faut continuer jusqu’à ce qu’on trouve quelque chose. »

Si vous êtes à la recherche d’un emploi, inscrivez-vous dès maintenant sur emploisaucanada.ca.

Votre avenir au Manitoba vous attend.