Taloua Garden, des cosmétiques à vocation sociale 

Partagez la publication :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Taloua Garden est une nouvelle marque de produits de beauté, lancée en 2021 et créée par Diana Kouotho et Fabienne Haby Sidibé. Faits à partir de matières premières majoritairement issues de la Côte d’Ivoire, les produits de Taloua Garden veulent répondre aux besoins de votre peau et être accessibles à toutes. Taloua Garden, c’est aussi une belle mission sociale.  

 

Des produits de beauté adaptés à la couleur de peau et au grand froid 

Cela faisait des années que l’idée mijotait dans les têtes de Diana Kouotho et Fabienne Haby Sidibé. Pourquoi ne pas créer sa propre marque de produits de beauté, afin de répondre à la demande? Pour Diana Kouotho, diplômée en Administrations des affaires de l’Université de Saint-Boniface, les besoins étaient bien trop criants. « En discutant avec Fabienne, on s’est rendu compte qu’on avait les mêmes idées. On avait remarqué le manque de produits accessibles au sein de nos communautés, surtout auprès des femmes de peau noire. Il était difficile de trouver des produits adaptés à nos types de peau. Il fallait souvent faire venir les produits de l’étranger, c’était compliqué. On s’est dit : Si on a ce genre de problème, c’est sûr que d’autres personnes l’ont aussi. » 

En effet, c’est un besoin dont Diana Kouotho et sa partenaire ont surtout pris conscience une fois installées au Canada. Toutes les deux originaires de France, elles ont vite ressenti les conséquences du grand froid canadien sur la peau. « Je n’avais jamais vécu dans un pays aussi froid, confie Diana Kouotho. Le froid peut vite donner des démangeaisons à certains types de peau à cause de la sècheresse. Mes parents me ramenaient alors des produits de la Côte d’Ivoire, notre pays d’origine, qui aidaient vraiment. » 

 

Des produits purs faits à base de matières nobles 

Ces ingrédients de qualité provenant de la Côte d’Ivoire se retrouvent dans la gamme proposée pour corps et cheveux proposée par Taloua Garden : beurres fouettés de karité et de mangue, huile d’hibiscus, de baobab et de nigelle, par exemple. Ces huiles sont nobles et parfois difficile à trouver en Occident, ou alors très couteuses.  

« C’est important que nos produits soient purs, ajoute Diana Kouotho. Parfois, certains produits annoncent beurre de karité, mais si vous regardez bien l’étiquette, on se rend compte que c’est mélangé avec plein d’autres ingrédients et que ce n’est même pas l’ingrédient principal. On fait attention à ce que nos produits soient bruts et non raffinés. » 

Des produits de beauté avec une mission sociale 

Mais au-delà de créer des produits cosmétiques, Taloua Garden a la vocation de tisser des liens forts avec le continent africain. C’est pourquoi Diana Kouotho et sa partenaire d’affaires se fournissent directement en Côte d’Ivoire, par le biais de la société coopérative Bounkani, au Nord du pays. « L’engagement de la présidente de cette coopérative, Lydie Kambou, nous a vraiment parlé, raconte Diana Kouotho. En écoutant un de ses discours, c’est comme si elle avait mis des mots sur notre mission. On l’a tout de suite contactée et les échanges sont partis de là. C’est une très belle aventure depuis. » 

Taloua Garden tient à marquer une différence dans le milieu des cosmétiques et à soutenir la communauté. « En plus de proposer des produits pour les femmes noires en Occident, nous voulons être actrices de changement auprès des femmes qui font elles-mêmes les matières premières, affirme Diana Kouotho. Il faut savoir que la majorité des femmes qui produisent le beurre de karité n’en tirent pas les bénéfices. Ce sont des femmes qui travaillent dur. On souhaite les soutenir. On aimerait qu’elles aient les équipements et ressources nécessaires et réduire leur pénibilité au travail. » 

 

Des cosmétiques conçus par deux entrepreneures avérées et engagées 

Diana Kouotho et Fabienne Haby Sidibé créent leurs produits elles-mêmes. Elles se sont formées pour avoir les bases de la cosmétologie et reçoivent d’excellents conseils de pharmaciens pour continuer de s’améliorer. Pour l’avenir, elles souhaitent élargir leur gamme de produits pour le corps et les cheveux. Et continuer de relever les défis de l’entreprenariat.  

« Être entrepreneure, cela prend beaucoup de temps, raconte Diana Kouotho. Il y a la stratégie, la production, la comptabilité… On a tellement de chapeaux en même temps. Le grand défi, c’est la prise de risque. On aime la sécurité et le confort, mais l’entreprenariat, c’est aller à contre-courant, innover et oser sauter le pas. » 

Enfin, le nom choisi par Diana Kouotho et Fabienne Haby Sidibé pour leur entreprise est aussi très évocateur. « Dans une des langues de la Côte d’Ivoire, taloua rappelle la femme, la féminité, explique Diana Kouotho. Tout ce qui est en lien avec la nature et le naturel. Et ça rappelle notre mission : on veut s’approvisionner majoritairement en Afrique, avec des ingrédients naturels. » 

Taloua Garden présente au marché d’été de Saint-Boniface 

Diana Kouotho sera présente aux marchés d’été de Saint-Boniface, les 23 et 30 juin, pour présenter les produits de Taloua Garden. Diana Kouotho en est ravie : « J’espère pouvoir transmettre la vision de Taloua Garden, faire connaitre nos produits et rappeler aux clients qu’ils achètent de la qualité, mais aussi augmenter notre visibilité au Manitoba. » 

 

Consultez la page Instagram de Taloua Garden